La Sigoise
La vie à Saint-Denis du Sig en oranie (Algérie) de 1845 à 1962.

Accueil > L’histoire de Saint-Denis du Sig > Le voyage de S. M. l’Empereur Napoléon III en Algérie et la régence de S. M. (...)

Le voyage de S. M. l’Empereur Napoléon III en Algérie et la régence de S. M. l’Impératrice, mai-juin 1865

de René de Saint-Félix

mercredi 25 avril 2007

PDF - 13.8 ko
Le voyage de S. M. l’Empereur Napoléon III en Algérie (titre)
PDF - 37.2 ko
Le voyage de S. M. l’Empereur Napoléon III en Algérie (table)
PDF - 32.6 ko
Le voyage de S. M. l’Empereur Napoléon III en Algérie (table suite)
PDF - 34.6 ko
Senatus-Consulte
Article 1er : "L’indigène musulman est français, néanmoins il continuera à être régi par la loi musulmane.
Il peut être admis à servir dans les armées de terre et de mer. Il peut être appelé à des fonctions et emplois civils en Algérie.
Il peut, sur sa demande, être admis à jouir des droits de citoyen français ; dans ce cas, il est régi par les lois civiles et politiques de la France".
Article 2 : "L’indigène israélite est français, néanmoins il continue à être régi par son statut personnel.
Il peut être admis à servir dans les armées de terre et de mer. Il peut être appelé à des fonctions et emplois civils en Algérie.
Il peut, sur sa demande, être admis à jouir des droits de citoyens français ; dans ce cas, il est régi par la loi française".
Article 3 : "L’étranger qui justifie de trois années de résidence en Algérie peut être admis à jouir de tous les droits de citoyen français".
Fait au palais des Tuileries, le 14 juillet 1865

Voir le code de l’indigénat dans l’Algérie coloniale et le décret Crémieux N°136 du 24 octobre 1870

PDF - 32.4 ko
Le voyage de S. M. l’Empereur Napoléon III en Algérie (page 156)
EXCURSION A SAINT-DENIS DU SIG
Le 19 mai, à huit heures du matin, l’Empereur partit d’Oran pour aller visiter Saint-Denis du Sig, situé à 52 kilomètres de la ville.
PDF - 34.6 ko
Le voyage de S. M. l’Empereur Napoléon III en Algérie (page 157)
Saint-Denis du Sig est une des merveilles de la culture de l’Algérie, et il doit sa fertilité féerique à un barrage gigantesque de la rivière du Sig qui accumule constamment 3,275,000 mètres cubes d’eau. ... C’est à quelque distance de ce barrage qui fertilise toute la contrée que se trouve établie la Société agricole l’Union du Sig, établie en 1846, et qui rivalise déjà avec les célèbres cultures de Bouffarick.

3 Messages

Répondre à cet article