La Sigoise
La vie à Saint-Denis du Sig en oranie (Algérie) de 1845 à 1962.

Accueil > L’histoire de Saint-Denis du Sig > Le Sport Universel Illustré

Le Haras du Khrouf

Le Sport Universel Illustré

N°553 - Dimanche 17 Mars 1907

vendredi 13 novembre 2009

JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 1.9 Mo
Le Haras du Krouf, à Saint-Denis-du-Sig (Oran), appartenant à M. Henri Descours
Le domaine comprend 850 hectares, dont 600 irrigables.
JPEG - 1.9 Mo
Le haras du Krouf comprends à l’heure actuel un étalon, Monsieur Amédée ; 17 poulinières de pur sang ; 2 poulinières anglo-arabe et 4 poulinières de demi-sang et une dizaine de poulains.
JPEG - 2 Mo
L’écurie de courses se trouve avec le haras dans le domaine du Krouf. Elle dispose comme terrain d’entrainement : 1° d’une ligne droite de 4.000 mètres établie sur une pente uniforme de 2 centimètre par mètre ; 2° d’une piste elliptique de 1.800 mètres ; 3° d’une piste elliptique de 1.600 mètres en terrain léger profondément hersé ; 4° de deux manèges découverts, sablé dont les pistes ont un tour de 130 m. ; enfin d’un manège couvert de 54 mètres de long sur 27 mètres de large.
JPEG - 1.8 Mo
Si l’on songe aux sacrifices que M. Descours fait sans cesse pour amélioré son élevage et aux connaissances spéciales dont il fait montre, on devra se réjouir des succès du sportman algérien, succes qui n’arrivent jamais, soit dit en passant, à couvrir les frais d’une entreprise de ce genre. Sportman passionné, ne faisant courir ni par intérêt, ni par genre, nous sommes heureux de le féliciter pour les progrès que son élevage ne manquera pas d’introduire dans la production de pur sang en Algerie.

1 Message

  • Le Sport Universel Illustré le harras du KHROUF Le 3 décembre 2009 à 11:05, par MESTOUR

    vOILA UN HARRAS dont on n’entend plus parler et pourtant le Khrouf situé entre SAINT DENIS DE SIG et JEAN-Mermoz c’est à dire actuellement -LE SIG et BOUHENNI - reste encore une belle région qu’il faut restaurer et lui redonner son lustre d’antan.Le domaine qui serait aux mains des MOHAMED-BENKADA semble avoir perdu de ses attraits et sa vocation est aux oubliettes .Combien de splendeurs et de sites extraordinaires se sont évaporés dans la nature faute de moyens certainement .Dommage de perdre un si grand patrimoine .

    Répondre à ce message

Répondre à cet article