La Sigoise
La vie à Saint-Denis du Sig en oranie (Algérie) de 1845 à 1962.

Accueil > Iconographie > Oranie > Le village de Perrégaux

Le village de Perrégaux

dimanche 4 novembre 2012

info portfolio

Perrégaux - Les Bains Maures vers 1900 Perrégaux - Le Barrage Oued Fergoug après la catastrophe Perrégaux - Le Barrage Perrégaux - Le Petit Barrage Perrégaux - Le pont PLM Perrégaux - Le pont PLM avant le sinistre Perrégaux - Le pont PLM détruit Perrégaux - Le pont en Construction Perrégaux - Le pont en Construction PERREGAUX : la voie ferrée de l´Etat pendant les inondations Perrégaux - Vue Aérienne - le pont sur Oued Habra Perrégaux - La rue Mostaganem vers 1900 Perrégaux : La rue Mostaganem Perrégaux : La rue Mostaganem Perrégaux - La rue Mostaganem Perrégaux - le marché couvert vers 1900 Perrégaux - le marché couvert vers 1920 Perrégaux - le marché arabe vers 1900 Perrégaux - le marché arabe avec les nouvelles écoles vers 1900 Le Marché Arabe, La Boucherie Perrégaux : Le Marché - Place de France Perrégaux : Rue de Mascara Perrégaux : Tailleur de pierre sur le Fbg Laurent Perrégaux - La Mairie La Mairie Perrégaux - Place du Marché et la Mairie Ecole des Filles Inauguration du Monument aux Morts La Prison Le Kiosque & le Jardin Perrégaux - Le Kiosque & le Jardin Public Perrégaux - Square Louis Laurent vers 1950 Perrégaux - l'Eglise & le kiosque vers 1950 Perrégaux : L'Eglise PERREGAUX : Eglise avec les nids de cigognes Perrégaux - vue de l'Eglise Perrégaux - Square Louis Laurent & l'Eglise Perrégaux : l'Eglise Perrégaux : L'Église Perrégaux - Vue Aérienne - Place de France : L'Église et le (...) Perrégaux - Vue générale Perrégaux - Square Louis Laurent et L'Eglise PERREGAUX : Avenue de Verdun Perrégaux : Les Jardins Perrégaux - La gare après le sinistre La Gare Perrégaux : la Gare Perrégaux - La Gare Perrégaux - La Gendarmerie Marabouts de Sidi Ben Aich sur la route du barrage Perrégaux : MARABOUT DE SIDI ABD EL KADER La Poste La Poste Perrégaux : la Poste & l'Église Perrégaux - Les Postes Perrégaux : Postes & Télégraphes et la Mairie Perrégaux : Ecole d'apprentissage Travaux éxécutés Perrégaux - "Le Rancho" & le carrefour de la gare vers (...) Perrégaux - 4 vues Perrégaux - La Briqueterie Perrégaux - Commisariat de Police Perrégaux - Jardin public & Kiosque. Perrégaux - Le Presbytere Perrégaux - Village Négre Perrégaux - Groupe Scolaire Ecole des Filles Perrégaux - Cité des habitations à bon marché - Maison Bourges Perrégaux - Vue du Jardin du Marché Perrégaux - La Place Publique Perrégaux - le Marché Perrégaux - Nouba de l'"Écho du Barrage" Perrégaux - la Briqueterie Perrégaux - les HBM Perrégaux - La Librairie Papeterie J. Meydat Perrégaux - Village Négre Gare de Perrégaux - Déjeuné offert à Mr le Président de la République Emile (...) Le Boulevard de L'Ouest Perrégaux - Le Village Négre PERREGAUX - Vue Générale Perrégaux : Hôtel des colonies Perrégaux : Le presbytère Perrégaux : rue de Saîda Perrégaux (Oran) - Ecole d'apprentissage - Travaux exécutés Perrégaux (Oran) - Ecole d'apprentissage - Travaux exécutés Perrégaux (Oran) - Ecole d'apprentissage - Travaux exécutés Perrégaux (Oran) - Ecole d'apprentissage - Travaux exécutés

134 Messages

  • Perrégaux Le 6 août 2007 à 13:11, par mestour

    Qui dit Perregaux dit plaine de l’Habra ,avec ses orangeraies à perte de vue et ses charmants villages :jean mermoz(aujourd’hui Bouhenni)Mocta-Douz, Sainte Eugénie,Yalou et ses thermes,
    La ville de Perregaux a un lien charnel avec Saint Denis de Sig dans le domaine des sports (grande concurrence avec animosité:CCS/OGCS contre PGS.Liens matrimoniaux ,commerciaux et routiers.Les deux grandes bourgades ont participé activement à la richesse des terres et l’essor économique sans compter sur les valeurs physique et humaine de la population.

    Répondre à ce message

    • Perrégaux Le 20 août 2007 à 11:34, par AZNAR Monique fille de Lucien et Pierrette AZNAR, petite-fille d’Antoine et Henriette AZNAR

      Mon arrière-grand père était maire ou adjoint au maire de Jean-Mermoz dans les années 1940/50. Il se nommait Juan AZNAR et était maçon. Je cherche des informations sur lui.
      Monique AZNAR (41 ans)

      Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 10 décembre 2007 à 00:07

        J’ai des éléments de réponse à votre question.
        e mail : georges.pareja@orange.fr

        Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 6 mai 2008 à 22:37, par AZNAR Monique

          Je suis toujours intéressée par les informations. Je pense que vous connaissez mes parents ...
          A bientôt.

          Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 30 septembre 2011 à 17:57, par Annie diaz

          Monsieur Pareja ? Etes-vous le papa de mon amie Lysiane ?
          Je l’ai retrouvée cette année, quel bonheur car nous avions tant de rêves communs !

          Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 28 octobre 2008 à 14:49, par fatimakari

        bonsoir Monique
        je suis une algerienne qui a grandi dans ce joli petit village qui etais Jean Mermoz (de 1955 à 1962) ;maintenant c’est Bou Henni,Mon enfance etais toute bien rempli de joie et de bonheur dans ce village,je suis la fille adoptive de Mohamed-Kaddour contonnier à Jean Mermoz.J’ai connu tous mes petits et petites camarades de classe et une certaine Aznar Christiane,qui avais ma age à cette époque(9-10)ans ;elle avait une petite soeur donc je ne me souviens plus son nom.Le maire de cette époque c’était monsieur Bernabé.Moi aussi je suis à la recherche de mes anciens camarade de classe.
        merci a vous tous pour ce forum qui nous bascule vers une enfance innocente de cette époque.
        fatima kari
        voici mon é-mail fatimakabli@caramail.com

        Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 1er mars 2009 à 09:58, par Boukhelif mohamed

          bonjour je viens de lire votre message du 28.10.21008 (perrégaux), je suis né à Bouhenni et je désire recevoir des photos sur tout ce qui rappelle notre village de la période d’avant 1962 voici mon email : mohamed_2957@live.fr. merci d’avance.

          Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 16 février 2010 à 23:28, par nad7

          Bonjour ma mère aussi est de PERREGAUX et pareil elle cherchait ses camarades de classe des années 1945

          Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 19 mars 2012 à 17:33

          Bonjour,

          je m’appelle Muriel et suis née à Bou Henni (Jean Mermoz) en 1953, j’aimerai revenir à Bou Henni, revoir ce village de mon enfance accompagnée de mon mari.
          J’ai une photo de classe vers 6 ans donc 1959 avec des camarades Algériens et Français.
          Alors peut-être à bientôt, si vous êtes dans la région.

          Répondre à ce message

          • échange d’infotmation Le 23 septembre 2013 à 12:54, par ahmed

            bonjour Muriel j’ai a peu prés le même age que vous(né en 1954) donc la même scolarité , né et réside actuellement a Bou-Henni , peu être pouvant nous échanger des informations concernant ce village ainsi que sur ses habitants d’avant et d’après 1962. Mes amitiés.A bientôt. Perrégaux le:23/09/2013

            Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 1er novembre 2008 à 12:49, par porcel robert

        un peu tard peut etre mais mon frere jean a connu juan car il allais travailler avec mon pere porcel fernand et juan l’accompagnait en voiture a l’epoque jusqu’au sig ou a oran mes amities si vous voulez me contacter j’habite a le teil 07400

        Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 4 avril 2010 à 21:46

        Mon arr arr grand père Eugène Germain Cambefort, ancien conseiller municipal de Saint-Denis-du-Sig, fut ensuite le premier maire de Perrégaux. Mon grand pére Eugène Poublanc est né à Saint Denis le 7 9 1870, sa mère fut Anne Virginie Cambefort fille d’Eugène Germain. Elle naquit à Avignon. Eugène Germain naquit à Saint Rome de Tarn (Aveyron)le 3 mars 1821. Il était poseur de rails à Avignon avant d’obtenir une concession de terre à Saint Denis en 1851. Qui parle sans arrêt des "gros colons" ? Sans doute des gens qui n’ont jamais mis les pieds là bas.
        La famille Cambefort eu bien du courage et de la volonté.

        François Clain

        Répondre à ce message

    • Perrégaux Le 8 décembre 2007 à 21:59, par porcel

      porcel robert petit fils de ramon thomas fils de ramon rosalie nous sommes rentre en 1960 j habitais a jean mermoz une personne habitais ce village me contacter e mail trebor07@orange.fr en precisant objet habitais jean mermoz merci

      Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 6 mars 2008 à 19:40, par amina945

        je suis un habitant de jean mermoz ,je m’appelle boudia mustafa ,je suis directeur de l’école primaire marie curie pérrégaux algerie .j’entends parler d’un maire de la comune de jean mermoz qui s’appelle aznar.Cette localité était un paradis sur terre ,avec ses orangeraies .Maintenant elle est devenue prèsque désèrte.j’attends une réponse

        Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 15 mars 2008 à 11:47, par Le populiste

          si elle est devenue un désert, ce n’est pas la faute à l’état algérien.
          c’est la faute à la mentalité de ses enfants.
          ils ont voulu remplacer le colon pour gouter aux plaisirs de la vie luxieuse mais sans faire le travail acharné qu’il fournissait.
          le colon ne croyait surtout pas à notre adage populaire qui casse l’amour de l’effort :
          ’’regda wa t’moungi’’ .

          Malgré tout, Bladi Nbghik.oui pour le désert morphologique, non pour le désert de la mémoire.

          De la part d’un algérien dont les parents n’ont eu droit, au temps de tes colons, qu’à un gourbi pour toit et le francais comme langue maternelle.

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 7 mars 2010 à 15:35

            ....oué mais faut dire aussi que dans les français il n’y avait pas que des colons riches et profiteurs de tout ce qui pouvait leur rapporter il y avait surtout
            ...... des ouvriers , des petits fonctionnaires , des familles dans le besoins aussi .....mais bien sur c’est tellement plus facile de ne parler que des colons qui ont marquer l’histoire .....les autres on les oublie pire on ne parle pas d’eux.... enfant de Perregaux

            Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 6 mai 2008 à 22:35, par AZNAR Monique

          Mon nom est Monique AZNAR, fille de Lucien et Pierrette AZNAR (née Montoya) et petite fille d’Antoine et Henriette AZNAR (née GOMEZ)+ Gabriel et Marie MONTOYA. Toutes les informations concernant ma famille m’intéressent.
          Merci d’avance.

          Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 19 mai 2008 à 19:05, par AZNAR Monique

          Je cherche toujours des informations sur ma famille et en particulier sur Juan AZNAR, mon arrière-grand père. Est-il possible d’avoir des info sur les registres de la mairie.
          Merci d’avance.

          Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 30 juin 2008 à 20:07, par Brigitte Chevalley

          Bonjour Mustafa,
          Savez-vous s’il existe des archives de la localité de Bou Henni ?
          Mes arrières-grands-parents paternels s’y sont mariés en 1890, leurs enfants et petits enfants y sont nés et y ont vécus.
          Mon AAGP a été conseiller communal du village. Tout ce qui touche Bou Henni m’intéresse car j’essaye de retracer l’histoire du village ainsi que la vie de mes ancêtres pour la plupart des ouvriers agricoles ou des commerçants.
          Mon père a quitté ce village vers 1937.
          Je lis qu’il y a une orangeraie...et que la commune se désertifie... que pouvez-vous nous dire encore sur le village(ses monuments, ses ressources, ses écoles, ses clubs sportifs etc...). Je me réjouis de vous lire et d’en apprendre un peu plus car il n’y a pas grand chose sur internet au sujet de Bou Henni.
          Cordialement.
          Brigitte

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 18 juillet 2008 à 15:21

            chère vallery je m’éxcuse du retard d’après des informations des personnes qui connaisaient votre grand père ce dernier était un grand agriculteur de la commune de bouhenni jean mermoz .il habitait en face de l’église et prés de la mairie .son habitation est toujours intacte avec un hangar et ses tuiles rouges .je vous laisse mon adresse imail
            boudia_a@hotmail.fr
            bonne journée.

            Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 26 décembre 2016 à 16:32, par Mohamed Djedour

            Bonjour
            Je comprends votre désir et je voudrais vous aider.ie vous suggere d"ecrire au Maire de Bou Henni (President de l Assemblee Populaire Communalee=P/APC).Je l’ai rencontré c’est un charmant personnage d’un certain age,cultivé.Je suis certain qu il vous repondra et peu etre il vous indiquera où ont eté déplacés(en France) les registres d état civil de Bou Nenni en 1962 avec le départ de l adminitration française
            Bonne chance

            Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 16 septembre 2008 à 22:55

          BONSOIR,
          J’ai habité Jean Mermoz pendant 15 ans, je suis la fille de "l’américain"
          Pourriez-vous me contacter : gilbert.nicollon@tele2.fr
          Merci et à bientôt
          Juliette CROUSILLAT- NICOLLON

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 20 avril 2012 à 12:04, par LEVERE Jocelyne née RODRIGUEZ

            bonjour Juliette,

            Dans le village de Perregaux, j’ai retrouvé ton texte d’où
            ma réponse.
            Je suis Jocelyne Rodriguez épouse levère. J’ai vécu à Jean-
            Mermoz longtemps, nous étions amies, tu as toujours été dans ma mémoire , très heureuse de rencontrer ton site. voici mon mail : jocelyne.levere@orange.fr
            tel. O4 67 65 64 36 ou O6 84 91 92 91.
            J’attends de tes nouvelles.
            Toutes mes amitiés. A bientôt.

            Jocelyne.

            Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 15 février 2009 à 22:39, par Miloud

          MONSIEUR LE DIRECTEUR
          J’habite Paris et pas le Paris de Belleville où de Barbés depuis plus d’un quart de siécle et je suis né à Pérregaux, j’y retourne de temps en temps et quand je monte aux planteurs, quand je m’approche de Ferme Blanche, quand je vais vers El graba et le Pont Noir, vers la Barrage de Fergoug etc ... Pour moi qui ai un peu visité le Monde entier : JE PEUX VOUS DIRE QUE C’EST DES PAYSAGES FEERIQUES
          ET UNIQUES AU MONDE.
          Alors JE VOUS DIS :
          HONTE A VOUS de dire que c’est
          DESERT MAINTENANT.
          Miloud

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 20 février 2010 à 18:45, par chirine

            bonjour est ce que quelq’un connais un menbre de la famille chent qui vivait la bas aussi.
            merci

            Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 7 juin 2009 à 11:00, par Jean GRANIER

          Bonjour,

          Je m’appelle Jean GRANIER et je suis le fils de madame GRANIER qui était directrice de l’école Marie Curie à Perrégaux jusqu’en 1962.

          A cette époque cette école était un "cours complémentaire" et non une école primaire.

          Est-ce vous le directeur de cette école maintenant ?

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 1er février 2011 à 21:41

            Bonjour Jean... ou de mon temps Nanou
            Je suis Monique Prost, soeur de Chantal du même nom et fille de Jean et Fernande Prost, amie de Georges Canto... Si tu te reconnais, merci de me faire un signe, mes parents sont toujours là et ça leur ferait plaisir d’avoir de vos nouvelles, et à ma soeur et moi aussi... beaucoup

            Répondre à ce message

            • Perrégaux Le 28 avril 2011 à 11:12

              Bonjour Monique,
              Je suis très heureux de lire ton message. Je me souviens parfaitement de toi, de Chantal, bien sûr, ma grande copine et de tes parents.
              Mon Dieu comme c’est loin tout ça !
              Et pourtant tellement proche dans mes pensées.
              Je serais très heureux si tu pouvais me contacter sur mon mail jeangranier@hotmail.fr

              Grosses bises

              Jean

              Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 9 mars 2011 à 23:12, par martinez Sebastien

            Bonjour Monsieur Granier,

            Je suis le neveu de Madame Josiane Martinez qui est la soeur de mon pere Monsieur Joseph Martinez.
            Mon pere m’a dit que sa soeur avait comme directrice votre mere, qui était un peu sévere d’ailleurs. :)
            Content de retrouver des contacts dont mon pere se souvient.
            Si vous avez d’autres contacts que mon pere pourrait connaitre n’hésitez å nous en informer.

            Bonne soirée !
            A bientot !

            Répondre à ce message

            • Perrégaux Le 28 avril 2011 à 11:16

              Monsieur,

              Merci pour votre témoignage.
              En effet, ma mère était connue pour être assez "rigide" en classe. Elle est aujourd’hui agée de quatre vingt huit ans et se souvient de tout comme si c’était hier.
              De bien beaux souvenirs.
              Cordialement.

              Jean GRANIER

              Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 20 juillet 2009 à 03:14, par djamil

          Avant toi, je crois que c’était la femme de Bentadj el Mahi qui était directrice de l’école. Peut-être que tu connais mon frère qui était aussi enseignant, Rédah Acem mort en 1995, Allah yarmou.

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 29 mars 2010 à 11:47

            Salut Djamil,

            Je te laisse une adresse e-mail que voici :

            nuasse@yahoo.fr

            Je te dirai qui je suis quand tu m’auras écrit à cette adresse. Petite indication : nous étions ensemble à l’école normale d’Oran...et dans l’équipe de hand..

            Au plaisir de te lire...

            Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 25 septembre 2016 à 20:47, par zeroual

            Allah yerhmou redah acem j’étais une de ses élèves

            Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 9 mai 2010 à 16:01, par AZNAR Monique

          Vous pouvez me contacter à l’adresse suivante :

          monique.aznar84@free.fr.

          Je suis la arrière-petite fille de Juan AZNAR et la petite fille d’Antoine AZNAR, la fille de Lucien AZNAR.

          J’attends de vos nouvelles.
          A bientôt.

          Monique AZNAR
          (Monteux - 84)

          Répondre à ce message

    • Perrégaux Le 18 décembre 2007 à 13:15

      en cherchant la recette des oreillettes je suis tombee sur ce site . je suis nee a oran a st eugene en 1940 j’ai habite perregaux jusqu’en 1954 apres avec mes parents ns sommes partis a alger
      a perregaux j’habitais rue paul lopez mon nom est coudene ;peut etre que mon message ne tombera pas ds l’oubli

      Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 2 février 2008 à 14:23

        BONJOUR je suis Pierre SERRANO ,j’ai bien connu une Coudene à Perregaux , elle se prénommait georgette et habitait au Boulevard Foch ; elle faisait partie de notre groupe de jeunes nous avions à cette époque 17 ans environ peut -être etes vous parente ? si oui et si voulez répondre à mon message voici mon Email : echosoir.serrano@ wanadoo.fr

        Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 22 juin 2008 à 16:37

          Pierrot
          j’ai reçu ton CDROM et j’ai beaucoup apprécié ton hommage à notre cher Jeannot. C’etait tres emouvant et j’ai beaucoup pensé à notre jeunesse. C’était tres bien, je te remercie pour cela.
          je t’envoie cet émail de chez Gérard.

          Gros bisous
          Elise

          Répondre à ce message

    • Perrégaux Le 5 juillet 2008 à 18:51, par tayeb

      pour ce qui est du present notre charmante ville est dans etat lamentable. nostalgique que je suis je me retrouve souvent a comtempler les anciennes photographies. Enfin parfois une ville un objet reste aussi chere qu u etre vivant. merci et au revoir

      Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 22 octobre 2008 à 13:40, par Armand kuhlbach

        que savez vous de Perregaux actuellement ?...moi aussi je suis né à Perregaux (rue Guynemer) de la famille Fuster
        Merci de vos infos, je souhaiterais aller en voyage (pelerinage) sur les lieux de mon enfance... (armand.kuhlbach@univ-montp3.fr)

        Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 5 juillet 2009 à 14:39, par Ahmed

          Salut a tous les perregaulois et perregauloises ;visitez mon site sur PERREGAUX http://perregaux-mohammadia.e-monsite.com/accueil.html salutations perregauloises.

          Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 20 juillet 2009 à 03:05, par djamil

          Moi aussi je suis né à Perrégaux, rue Guynemer numéro 13, en face du dock de Valverdé et à coté du dock de Chassériaud et Dupont.

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 17 mars 2012 à 16:23, par Vinolo M

            Je suis la niéce de Chassériaud Adolphe,née à Perrégaux en 1948...
            Avez-vous des photos ?...Je voudrais retrouver les lieux de mon enfance...

            Marie-Noélle Vinolo

            Répondre à ce message

            • Perrégaux Le 23 juillet 2012 à 15:12, par alain pierre vinolo

              je suis Alain Pierre Vinolo né à Perregaux le 23 avril 1943,fils de Manuel pierre Vinolo né a perregaux le 29 avril 1913 et de Hélène Mathilde Garrigos née à perregaux février 1925.Ca me fait un grand plaisir de savoir qu’il y a d’autres Vinolo dans le monde.Pas de photo de perregaux a par des photos de famille a perregaux. Alain Pierre Vinolo.

              Répondre à ce message

        • Perrégaux.....Pour Armand K. Le 22 mars 2014 à 20:10, par BALLEJOS Marie-Claire

          Bonjour Armand nous étions voisins à la rue Guynemer ! Je connaissais bien Laurette et je me souviens aussi de votre frère Alexandre !
          Pour me présenter je suis née à Perrégaux en 1944, j’ai donc beaucoup de souvenirs de ma jeunesse en Algérie que je n’oublie pas ! Nous y sommes retournés en 2005 avec mon époux.....c’était un pèlerinage, et j’ai souvent dit que l’émotion montait par les pieds ..en marchant sur ma terre natale ! Nous y sommes retournés en 2006 avec nos 3 enfants qui voulaient mettre des images sur tout ce qu’ils avaient entendu dans nos familles respectives ! Nous y retournons en Mai ! A + Marie-Claire

          Répondre à ce message

    • Perrégaux Le 30 novembre 2008 à 14:42, par Cheritel Saada

      je voudrais des nouvelles de la famille Pacheco
      habitant ste.Eugenie.

      Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 4 décembre 2008 à 10:14, par Alphonse PACHECO

        bonjour je viens de voir se message je suis Alphonse PACHECO le fils de Ramon PACHECO j’habitais à la ferme SERRAT
        mon adresse : al.pacheco@wanadoo.fr

        Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 24 janvier 2010 à 14:43, par Giordano Evelyne

          Bonjour,
          Mes parents habitaient Perrégaux Georges fils de Marcelino Pacheco. Ils avaient un bar restaurant et hotel à Perrégaux. Etes-vous de notre famille ,
          Evelyne Pacheco épouse Giordano

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 18 juin 2010 à 18:47, par pepa

            bonjour je suis Alphonse Pacheco fils de Raymond Pacheco je pense que nous sommes de la meme famille mon pere etait cousin germain avec votre pere

            Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 24 décembre 2010 à 16:26

            bonjour a tous les Perregaulois
            j’ai connu les Pacheco mon pere avait un salon de coiffure a côté Mr Pons Joseph moi même Fabien né en 52

            Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 15 février 2012 à 20:08, par coudene

            je suis nee a oran mai a ma naissance je suis allee a perregaux j’ai connu des pacheco, et il y avait a sete un retairant pacheco
            je suis lucienne coudene ma soeur georgette mon pere travaillait a la sncf et j’hab itait rue paul lopez avec les ricco, valle diaz etc
            si quelqu’un a des nelles de la famille valle le fils bernard et la fille annie
            merci de me repondre a cet email

            Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 20 juillet 2009 à 03:00, par djamil

        Est-ce que tu es Chéritel Saada qui a joué dans le film l’étranger ? Si oui, dans ce cas, je te connais, on a été en classe en 5éme et 4 éme à L’école charles delavigne de perrégaux. Et je pense que tu es infirmier. Mon nom est Djamil. Te souviens-tu ? Il y avait aussi un certain Bendenia, de ton village. Il avait les yeux« jaunes » ou verts, je ne me souviens plus. Toi tu avais une moustache à la Clark Gable.

        Répondre à ce message

        • Perrégaux Le 18 décembre 2009 à 23:18, par CHERITEL

          SALUT JE SUIS CHERITE SAADA MAIS JE NE VOUS AI PAS RECONNU MALHEUREUSEMENT

          Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 7 avril 2012 à 07:55, par djamil

            Salut Chéritel

            C’est djamil.J’habitais à l’école Pasteur de Mohammadia. On a été au CEG ensemble. Il y avait Bouzid Laaress, Chentouf Mohamed latrache(Sourd),Belebna Abdelkader Allah yarhmou, benchenine daho layarhmou, Zerrouki Saada, etc.
            professeurs : Baleto(Antoine Perez), primaleau, Macia( encore vivant)etc. Toi tu habitais un village près de perrégaux. C’est toi qui nous a introduit à la lecture de Lady Chatterly.
            mon e-mail wahrangina@yahoo.com
            mon site web www.lepetitfennec.com

            Répondre à ce message

            • Perrégaux Le 14 août 2013 à 11:20, par perez antoine

              je suis antoine perez, bonjour.
              j’ai fait la rentrée 1962 !!!!!!!!!!!!!!!!!les autres prof étaient, dans le désordre:Blasco,Manzano(en),Meguerbi, Hached khaled (pas miloud),Abdelahoui(prof d’arabe),Djaddour,les prof d’arabe egyptiens.Le boss:Vincent et l’inspecteur était Boukerche qui se prenait pour le caïd au point de venir chez moi pour vérifier ma présence( j’étais absent au collège)Ma femme de ménage l’ a jeté "proprement".Il ne m’en a jamais parlé, lui que j’avais connu à l’EN.
              Les noms que tu cites sont dans ma lémoireex:Zerrouki n’est -t-il pas l’albinos ? Et Mekloufi n’est-ce pas celui qui a été corrigé par son père en classe en ma présence ? le chibani à l’allure ancienne s’est écrié ;"tu ne veux pas venir à l’école alors que tu as des maîtres et moi je pleurais quand j’étais petit parceque je ne pouvais pas venir.Et là, avec sa canne il s’est mis à battre son gamin (15 à 17 ans).On ne peut pas
              oublier ni cela ni le reste ! : !!!
              Primalot est DCD à la macta.Macia est devenu patron d’une entreprise pharmaceutique en espagne.
              Parmi les prof j’ai oublié celui d’EPS dont j’ai oublié le nom mais je me souviens qu’il avait suivi des stages de nageur de combat au Maroc ,avec d’autres hommes du FLN juste avant les accords et pour l’Histoire,
              ils étaient chargés d’intervenir dans la rade de M.kebir...........Cela , c
              ’est de l’Histoire.
              A plus, depuis tahiti, sincères amitiés antoine perez

              Répondre à ce message

          • Perrégaux Le 7 avril 2012 à 08:10, par djamil

            Est-ce que tu as un e-mail ? Poste le.
            Djamil Acem Ancien normalien à Oran.
            www.lepetitfennec.com

            Répondre à ce message

      • Perrégaux Le 25 janvier 2012 à 15:06

        Bonjour je suis Alphonse Pachéco j habitais st Eugénie voila mon adresse mail ; sylvie.tribaldos@orange.fr

        Répondre à ce message

    • Perrégaux Le 28 septembre 2013 à 21:33, par Barigo

      Je suis ne le18 mai1952 a perregaux je suis le fils de feu Hamani qui a travaille chez iburra francois un entrepreneur connu a perregaux s’il y des gens qui connaissent mr ibbura ou sa famille veuillez me contacter Barigo52@hotmail.com MERCI

      Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 31 mars 2008 à 16:52, par WEBER/JAVEY

    Bonjour,
    Je suis la fille de Mme Weber Georgette qui travaillait chez Coriat.Nous habitions le Faubourg Laurent. Je voudrais savoir comment se procurer les cartes postales de Perrégaux qui sont dans ce site. Je n’en possède pas autant.
    Merci à vous de tout coeur si vous me répondez
    Josiane

    Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 31 mars 2008 à 20:44, par Eric

      Bonjour,
      Ces cartes ne sont pas en vendre, elle font parties de ma collection. Certaines sont suffisamment bien numérisé pour permettre une impression de bonne qualité.
      Amitiés Sigoise
      Éric

      Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 13 février 2009 à 14:42, par Gonzalez

      Chére Josiane,je n’ai pas de cartes postales a te proposer,mais simplement te dire le plaisir que j’ai eu a te lire grâce à mon frère Pierre.Je n’ai pas oublié ta tortue tricolore et surtout pas ta chère maman ni nos journées mémorables à Barthelasse avec nos chers
      Perrégaulois. contacte moi amitié
      Mme Gonzalez L.

      Répondre à ce message

      • Le village de Perrégaux Le 9 juillet 2009 à 12:58, par B.A.B DE SIG

        Chère Madame GONZALES
        Auriez-l’amabilité de bien vouloir me renseigner
        si vous-êtes la soeur ou cousine,de monsieur
        GONZALES.
        Qui été notre enseignant , durant l’année scolaire
        1957-1958 à l’école MIRA DE SAINT-DE-SIG .
        J’aimerais bien avoir , de ses nouvelles
        de la part de son ancien élève de SIG .

        Répondre à ce message

        • Le village de Perrégaux Novembre 2009 Le 21 novembre 2009 à 08:44, par Mme Gonzalez L

          Désolée de vous décevoir , je n’ai aucune apparentée avec ce Mr gonzalez , il est vrai que nous avions un instituteur du même nom à Perrégaux mais sagit-il de la même personne ? mon nom de naissance est martinez et j’habitais le bd Foch mais je puis vous dire formellement que mon mari n’était pas du tout son parent

          Répondre à ce message

          • Le village de Perrégaux Novembre 2009 Le 28 novembre 2009 à 14:02, par B.A.B DE SIG

            Je vous remercie madame,pour votre réponse à mon message
            du 9 juillet,car il s’agit sûrement de la même personne
            Je porte à votre connaissance que notre instituteur est
            de type athlétique,et que dans le temps son sport préféré
            c’est le ski.

            Répondre à ce message

          • Le village de Perrégaux Novembre 2009 Le 9 septembre 2012 à 21:46, par Carrillo michel

            Êtes-vous la soeur de Roland Martinez et la fille de Marcel Martinez employé au C F A
            Habitiez-vous la maison Puch ?
            carrillo_michel@yahoo.fr

            Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 20 juin 2012 à 15:17, par pareja francis

      je suis le fils de carmen et sylvestre le chauffeur d’ambulance nous habitions dans les appartements pour aller au cimetiere est-tu ?l’habitante au-dessus de chez nous ?merçi

      Répondre à ce message

      • Le village de Perrégaux Le 4 août 2012 à 13:49, par Gonzalez

        Bonjour Francis,
        Si tu t’appelles Paréja oui on se connais
        Je suis madame Gonzalez Nous habitions la même cage d’escalier
        si ma mémoire est bonne tu avais une sœur et un frère les prénoms de tes parents sont encore en ma mémoire.Ils étaient venus nous voir à Belfort un très beau souvenir.Je viens de retrouver Josiane Weber cette semaine même.Nous avons été très heureuses de communiquer par téléphone.Tu avais une parente je ne sais pas le degré qui s’appelait Ascension Rincon c’était la copine de ma sœur Nicole.
        Au plaisir de te lire très bientôt.
        Amitiés

        Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 25 novembre 2008 à 18:06, par magali

    bonjour je m’apelle magali ma maman patricia villaret est nee a perregaux en1953 et y est restee une dizaine d’annee elle garde une grande nostalgie de cette epoque c’est pourquoi j’aimerai retrouver des personnes l’ayant connu afin de vous mettre en contact cette recherche me tient vraiment a coeur merci auparavant pour vos reponse

    Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 14 avril 2009 à 14:15, par bensalem

      bj moi je suis ne en 1956 a perregaux mais je viudrais quelle nous donne + de precisions

      Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 29 juillet 2009 à 15:19, par imen

      bonjour je suis une perregauloise ma mere est née en 1946.
      elle habite toujours à pérregaux je vais lui demandé.
      mon pere est né en 1939 .pour PATRICIA VILLARET.

      Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 15 février 2011 à 15:26, par maryline rostagno

      Bonjour,
      je suis née la meme année que votre maman et m’appelle Maryline Rostagno.
      Si je me souviens bien, je pense avoir ete en classe avec votre maman juste avant de partir et il me semble que son papa votre grand pére était commissaire..
      quoi qu’’il en soit n’hesitez pas à m’envoyer un message...
      Bien cordialement
      maryline.rostagno@gmail.com

      Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 6 mai 2012 à 02:14

      Bonjour Magali, quelle surprise mais quel bonheur de lire ton msg ; j’ai connu tres tres bien ta maman Patricia, tes oncles Alain, Patrick (decede),
      Ta mamie Claudine que j’adorais a eu 2 autres enfants Thierry et Marie Pierre que j’ai connus a Istres ; tes gds oncles Gilbert, Andre et Rene,tes
      Arrieres Gds-parents Fuster puis M.Loutcher ! J’ai habirais dans la cour
      Alias avec la famille Villaret Gaby (tes gds-parents maternels) puis mes
      Parents ont demenages de la Cour Alias (fifine) pour habiter aux Castors,
      une villa ; ton gd-pere Gaby (policier) avait monte avec Mr Molina le mur
      qui entourait ntre villa ; nous avons eu le bonheur de les recevoir a Caluire dans le Rhone ! Je m’appelle Nicole Safras, 2 freres Pierre (decede en 2007) Pierrot pour les amis Pierrot et Louis (petit Louis pour les amis) J’ai correspondu 3/4 mois avec ton oncle Alain mais plus de Nvles. Grosses bises a ta Maman et bon bon souvenir.

      Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 25 novembre 2013 à 08:52, par raymond

      Pour Magalie et sa maman Patricia VILLARET
      Est ce que je pourrais avoir votre adresse E MAIL , ?

      Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 15 mars 2015 à 08:40, par Blanc Odile

      Bonjour , je m’appelle odile et je cherche des informations sur une cousine maintenant décédée et que j’aimais beaucoup. Elle s’appelait Valentine Felter et était mariée à Fernand ou Ferdinand Villaret. Il était marchand de vin à Constantine. Pour notre part, ma famille habitait à Aïn Kerma du côté Felter. S’il était de votre famille, peut-être pourriez vous me communiquer leur date de naissance, décès et mariage. En espérant que votre adresse internet est toujours bonne et que vous aurez la gentillesse de me répondre

      Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 11 octobre 2009 à 17:32, par lucienne

    Bonjour,
    Je suis née en 1937 au Faubourg Laurent à Pérregaux je m’appelle Lucienne LABOUZ j’ai la nostalgie de Pérregaux et j’aurais aimé avoir des photos du Faubourg Laurent actuellement et retrouver ma meilleure amie Liliane MARTINEZ qui habitait aussi le Faubourg Laurent avec qui je partagais de bons moments. Merci à vous si vous avez des renseignements à me donner.

    Lucienne

    Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 30 octobre 2009 à 22:45, par michele

      je suis née en 1947. je fais partie de la famille GARRE et la famille ROUBIO.j’aimerai bien voir des photos et entrer en contact avec des personnes de Perregaux.a bientôt des nouvelles michéle

      Répondre à ce message

      • Le village de Perrégaux Le 1er décembre 2009 à 11:39, par uxuchara

        je suis de perregaux c’est belaoud mon pere etait greffier au tribunal d’instance ’ si vous avez besoin de quoi que se soit n’esiter pas a me dire par internet.au revoir et tout de suite. BElaoud

        Répondre à ce message

        • Le village de Perrégaux Le 6 décembre 2009 à 18:46, par oran

          jai besoin de renseignement pe tu mon prendre mon msn

          Répondre à ce message

        • Le village de Perrégaux Le 23 mars 2010 à 14:56

          bonjour, je viens de lire votre message qui m’a ému car je suis jeannine navarro la fille de raymonde et édouard et nous habitions au 27 bld foch, juste en face de chez vous et vous étiez voisins avec la famille lignon qui avait une fille
          prénommée hélène et son frere jean marie
          nous avons quitté notre chère algérie en 1962 avec le coeur gros mon plus grand souhait est de retourner au moins une fois
          pour remarcher sur les traces de mon enfance en espérant retrouver des amies algériennes qui allaient à l’école marie curie avec moi
          au plaisit de vous lire jeannine navarro épouse bulant

          Répondre à ce message

      • Le village de Perrégaux Le 13 février 2010 à 11:00, par colette

        Dans ma cours Impasse St Martin, faubourg St Laurent, il y avait une famille Roubio. Je suis Colette Martinez (épouse Portoukalian), mon frère est de 47 et ma soeur de 49. Est ce que cela vous dit quelque chose ?

        Je n’ai malheusereusement pas de photos je me contente de ce que je trouve dans divers sites.

        Répondre à ce message

        • Le village de Perrégaux Le 5 août 2010 à 16:00, par Garcia Marie-Paix

          Bonjour Colette,

          Je ne me souviens pas de l’impasse St martin, mais j’avais des copains et copines qui s’appelaient Martinez.Peut-être s’agit-il de vos frères et soeurs ?
          Je suis Marie-Paix Garcia et j’habitais dans un ancien théatre au bout de la rue Alban Rouzeaud.

          amitiés

          Répondre à ce message

        • Le village de Perrégaux Le 30 mars 2011 à 22:38

          Je suis née au fg Laurent en 1953 ma sœur s appelait huguette vous l avez surement connu hélas elle est décèdee en 1994 elle était très nostalgique de sa vie a “perregaux” moi même je suis triste qu elle soit partie sans retrouver ses amis d’ enfance. Je vous souhaite bon vent MMe PORTOUKALIAN je m appelle Daniele ROUBIO

          Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 28 février 2010 à 17:39, par schlosser

      Bonjour Lucienne.Je suis Janine VILLAR,nous habitions tout près.Ton frère georgeo était un grand copain à mon frère Gaby.Je suis mariée avec René SCHLOSSER qui habitait au-dessus de chez BENAIM.Nous nous sommes rencontrés à Sarcelles.
      Tes parents étaient très gentilles.
      Janine SCHLOSSER née VILLAR

      Répondre à ce message

      • Le village de Perrégaux Le 1er novembre 2010 à 12:26, par Georgeo

        Bonjour Janine , je suis georgeo, le copain de Gaby ,ma soeur Lucienne a bien reçu votre message , mais impossible de répondre .elle vient juste de m"en faire part et je vous répond ;
        Comment allez-vous tous , Gaby , toi Janine , ta soeur , René
        SCHLOSSER , j’avais revu Gaby à Marseille dans les année 78/84
        Je vous transmet toutes mes amitiées et je vous donne mon adresse e-mail si vous le voulez bien me répondre .

        Georgeo !!!!!!!!!

        Répondre à ce message

        • Le village de Perrégaux Le 12 octobre 2014 à 12:38, par Manchon Henri

          Bonjour, Georgeo, je cherche depuis longtemps à te joindre . Te souviens tu de moi ( Gaby, Manou, Henri et toi ) étions amis a Perregaux . Beaucoup de souvenirs .
          Peux tu me joindre soit sur mon adresse mail soit par téléphone au 06.08.77.03.14 et me transmettre ton numéro.
          au plaisir d’avoir de tes nouvelles . J’habite dans les environs de Tours et j’ai 68 ans
          salut !

          Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 25 décembre 2010 à 16:54

    Perrégaux, 1927 :...Mais les cieux ne l’entendirent pas ainsi : il se mit brusquement à pleuvoir à la fin d’un été torride et ce fut comme au déluge. Une pluie dense, interminable, énorme, pénétrante, tomba en cataractes compactes, inondant tout, ramollissant tout, ravinant les chemins convertis en oueds, transformant les oueds en torrents de boue. Les marais en aval, gorgés d’eau, refusaient d’en absorber plus. En deux jours, le fragile barrage construit sur l’oued Habra en amont de l’humble baraque avait atteint la cote d’alerte et tous les habitants côtoyant l’oued avaient été évacués par l’armée, la plupart, de force, abandonnant leurs maigres biens. Et la pluie ne cessait pas malgré les ferventes prières des prêtres appelés en renfort. Elle ne cessait pas malgré les ferventes incantations des marabouts. Le quatrième jour, les flancs du barrage s’étaient dilués en boue épaisse et la maçonnerie céda sous la force puissante des flots, libérant une vague gigantesque qui se rua au galop dans l’oued déjà en crue pour pulvériser sur son passage toutes les constructions humaines, noyant récoltes, hommes et bétail...(Tout conte fait, ou la perte des racines-Alain Bonet i Juan)

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 25 décembre 2010 à 16:59, par Alain Bonet

    Au numéro sept de la rue Aspirant Gaultier de Perrégaux, tous les habitants étaient des familles d’immigrés. Dix logements misérables déféquaient leur lèpre vers les deux latrines nauséabondes trônant au centre d’une cour moyenâgeuse. À toutes les fenêtres, des pots de fleurs rachitiques tentaient de maquiller la misère d’un peu de couleur, tandis que cent canaris dans des cages minuscules s’époumonaient tout au long du jour pour insuffler de leurs trilles stridents un semblant de gaîté. Il y avait là les Montero, cheminots père et gendre, les Hernando parents de Julienne entre autres, les Ortola dont le père avait perdu une jambe à mi-cuisse et qui portait une prothèse mal ajustée qui le faisait se déhancher comme un pendule, les Masquefa, les Sanchez et les Martinez qui avaient uni leurs familles en mariant deux de leurs enfants, la veuve Pérez, qui était la mieux lotie, avec un logement donnant sur la rue, les Boualem, et Madame Delabia, la bossue, qui faisait office de concierge. Les parents venaient tous d’Espagne, excepté Boualem et sa femme Zaïneb qui étaient nés au Maroc. Ils avaient tous troqué la famine pour la disette là-bas, en début de ce siècle, croyant trouver en Algérie un nouvel Eldorado. Les enfants, eux, étaient tous nés là et ignoraient encore qu’ils n’y mourraient pas.
    Les Juan étaient de loin les plus pauvres, et la famille la plus nombreuse...
    (Tout conte fait, ou la perte des racines.-Alain Bonet i Juan)

    Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 11 janvier 2011 à 18:52, par D.D.

      Je fais suite à l’article du 25 décembre 2010 d’Alain Bonet.

      Moi, j’ai vraiment vécue dans la cour du 7 rue Aspirant Gaultier à Perregaux...
      Dans mes souvenirs d’enfance, je ne revoie pas, notre chère
      Mme Delabia, en bossue, mais en vieille femme qui, malgré son grand âge, travaillait et subvenait seule à ses besoins.

      Je la revoie, également, essayant de soulager des maux : de tête, ventre, insolation ; on disait qu’elle avait un don.

      Elle était fière de ses pots de fleurs, surtout les oeillets rouges.

      En raison d’un soleil et d’un ciel bleu magnifiques, le devant de notre véranda était recouvert toute l’année, de fleurs jaunes qui finissaient en looffas.

      Je ne me souviens pas d’une centaine de canaris dans de minuscules cages, cela m’aurait marquée, je n’aime voir les oiseaux qu’en liberté.

      L’intérieur des appartements était pauvre, mais propre, et pour certain, arrangé avec goût, comme savent le faire, malgré leur pauvreté, beaucoup de femmes dans le monde.

      Les latrines étaient deux WC turcs, dont Mme Delabia, très, très, sévèrement, malgré la ribambelle de gosses, exigeait la propreté.

      Ils faisaient face aux lavoirs, où, les femmes lavaient leurs draps à la main, dans une odeur forte de lessive chaude, de savon, de javel.

      Je savais par mon père, que Mr Ortola avait été un de ses camarades de jeunesse.Il m’avait raconté combien il avait changé depuis la perte de sa jambe en pleine adolescence. Sa démarche n’a jamais évoqué en moi un pendule, mais la terrible souffrance de l’enfant devenu homme qui n’acceptait toujours pas sa jambe de bois.

      Des cours comme la nôtre foisonnaient en Algérie, et devaient être présentes même en métropole...

      Mais ce qui ensoleille mes souvenirs d’enfance, c’est d’avoir su par la suite, que, malgré cette très grande pauvreté, je ne peux dire misère nous mangeions à notre faim, grâce au travail ardu de nos parents, aux valeurs inculquées, malgré un départ forcé et précité d’Algérie, nous avons tous eu, une situation correcte malgré l’exil.

      Honneur et gratittude à nos parents.

      Répondre à ce message

      • Le village de Perrégaux Le 12 janvier 2011 à 16:58, par Alain Bonet i Juan

        Si vous avez lu le roman dont il est question, vous conviendrez qu’il ne contient ni rancœur, ni haine ni regrets, tout au contraire. Vous aurez remarqué qu’à propos de cette cour précisément, il est question d’amitié, de solidarité, de courage et d’abnégation chez ces voisins pas précisément gâtés par le sort. Il y est mis en relief, précisément, l’ordre et la propreté, la gaité et la rage de vivre dans des conditions de précarité touchant parfois à la misère, comme dans cette famille, la mienne, composée d’un couple d’aveugles et de leurs cinq enfants, vivants dans 25 m2, quasiment sans ressources, et qui ne mangeaient pas toujours à leur faim.
        Je tenais cependant à faire connaître les grandes difficultés des Pieds Noirs qui passaient facilement en métropole pour des nantis exploiteurs d’indigènes, alors qu’ils ne cherchaient qu’à vivre décemment de leur travail en se fondant à la population locale.
        Je suis désolé que ce passage du livre proposé vous ait offert une autre perspective. Je ne peux que vous proposer de le lire entièrement. L’histoire est vue à travers les yeux de l’enfant que j’étais alors, et tout comme vous, je suis fier de mes origines, au point de revendiquer mes racines misérables, à travers mon pseudo.

        Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 4 août à 14:05, par MAS Jean-Luc

      Bonjour,
      Je suis le petit fils de MAS Eugène qui était vendeur de vins à PERREGAUX.
      J’ai bien sur été bercé dans mon enfance par l’Histoire de PERREGAUX ,notamment celle de la rupture du barrage.
      J’ai gardé longtemps un bureau sur lequel il y avait la trace de la montée des eaux.

      J’ai eu une vision d’un village (en dehors des cataclysmes ) tranquille où il fisait bon vivre.

      Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 15 janvier 2011 à 12:52, par DD

    Votre réponse du 12 janvier 2011 m’a appris l’existence de votre bouquin ; le 11 janvier j’ai répondu au commentaire qui figurait sur le site depuis le jour de Noêl 2010.

    C’est en pensant aux arriéres et petits enfants qui n’ont pas connu leurs aieux que j’ai décidé de raconter mon vécu.

    Je vais terminer par l’exemple suivant : mon pére, cet odieux et très riche colon, ils étaient nombreux comme lui dans notre beau pays, n’avait jamais osé envisager un simple voyage en Espagne pour aller voir sa famille, de peur que l’argent du voyage ne manque, par la suite, pour la nourriture de ses deux enfants et femme, sans compter les jours de travail perdu.

    Par contre, dans notre cour, notre voisin musulman était "HADJ".
    A cette époque, il en fallait du pognon pour effectuer un voyage à la Mecque, et la foi n’y suffisait pas...

    Des exemples comme celui-ci, j’en ai à la pelle.

    C’est pourquoi je suis très sensible et attachée à tout ce qui touche nos chers disparus qui vivaient au N° 7 de la rue Aspirant Gaultier de Perregaux, avant l’abandon par la France de notre chére Algérie.

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 3 mars 2011 à 16:24, par Alain Bonet i Juan

    Perrégaux, au début du XX ème siècle :
    ...En mai, la madone en plâtre coloré de l’église était promenée dans les rues du village, en grande procession, précédée par deux files d’enfants de chœur munis de cierges éteints et portée sur un piédestal par quatre hommes robustes. Tout devant le cortège, trois gendarmes ouvraient la marche au milieu de la rue, en costume d’apparat. Sur chacun des côtés, deux petites filles munies de paniers d’osier approvisionnés de temps à autre par des adultes, lançaient à la volée des poignées de pétales de roses devant les pieds des porteurs. Venaient ensuite Monsieur l’abbé qui balançait son encensoir à droite et à gauche, suivi à quelques pas derrière par deux ou trois jeunes prêtres envoyés pour la circonstance et qui aspergeaient au passage les curieux d’eau bénite. Quatre femmes formaient un carré et tenaient un support vertical d’où partaient deux larges rubans en diagonale, qui se croisaient précisément au-dessus des membres de l’église. Les quatre porteuses devaient synchroniser leur marche pour garder tendus les rubans brodés. Derrière les prêtres venaient quelques membres influents du village, le délégué du maire, le commissaire adjoint de police encadré de deux gendarmes, les présidentes des rares et très démunies œuvres de charité, les religieuses du couvent de Saint Vincent de Paul, puis plus loin, un cortège formé exclusivement de femmes, la tête couverte d’un voile de dentelle et des feuillets de chants liturgiques à la main. Et cette procession marchait de longues heures dans les rues de Perrégaux, chantant des cantiques, entre deux files de curieux, enfants arabes essentiellement, qui regardaient, ahuris, ce spectacle d’un autre monde fantaisiste et naïf, mais plein d’une ferveur très proche de la superstition. Les hommes participaient très peu à cette procession, se contentant d’observer depuis la porte des bistrots, un verre d’anisette à la main, essentiellement les femmes des autres...
    (Tout conte fait, ou la perte des racines. Alain Bonet i Juan)

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux. Nostalgie Le 26 mars 2011 à 16:47, par Jean-Didier

    Bonjour à tous, je suis né à Perrégaux en 1952, mais j’ai peu de souvenirs, allant seulement en vacances chez ma Grand-mère Maria Dolores Iborra (née Santamaria), aussi si je pouvais retrouver quelques noms, adresses surgis du fond de ma mémoire...avec votre aide.
    Je me souviens de l’arrivée en voiture, nous longions les canaux d’irrigation,..je me souviens des mounas que nous allions faire cuire au four de la boulangerie (smadja ?), du cinema Vox (une de mes premières toiles), du premier juke box au cafe pacheco ?)au bout de la rue (, de la cour de ma grand-mère (citronnier, figuier,..) et de quelques un de ses voisins, je me souviens quand nous prenions le frais, le soir devant sa porte, après qu’elle eut arrosé le trottoir. ;Mais je ne me souviens plus du nom de la rue et j’aimerais la situer sur un plan, un jour, peut-être y retourner...

    Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux. Nostalgie Le 24 janvier 2012 à 19:22, par Huguette Diez

      bonsoir
      en navigant sur le site j’aie lu votre message je suis Huguette Diez mes parents etaient locataire de votre Grand Mere pour moi Tata Iborra . on habitait la même cour je me rappelle bien de Gilles votre frere et de vos Parents.
      l’adresse etait 10 rue Paul Lopez (la rue en face de chez Pacheco)
      mon Pere jouait du saxo ma Mere etait couturiere
      a cote de chez votre Grand Mere habitait M.Mme Mas (encore un Tonton et Tata pour moi)lui faisait de tres belles maqueteries et ecrivait des poemes que j’ai garde
      puis famille Garcia de l’autre cote famille Pareja mais qui ont demenage puis Nous et ensuite la famille Lopez
      j’ai une photos de Famille prise devant Chez Tata Iborra ( elle avait un petit chien bobi)
      que de bon souvenirs

      Répondre à ce message

      • Le village de Perrégaux. Nostalgie Le 28 janvier 2012 à 12:15

        Bonjour Huguette, effectivement, ces noms ne me sont pas étrangers, même si mon frère Gilles a passé, bébé, plus de temps que moi à Pérrégaux ou je n’allais que pour les vacances, je me souviens encore des patates douces au four que me faisait Mr Mas, de la cour, du figuier, de Marabout,du chien "Fao"...
        J’en ai des frissons à lire ton message....

        Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 5 mai 2011 à 20:11

    Bonjour à tous,
    Est-ce que quelqu’un aurait connu Michelle Alvarez ? En 1960 elle habitait à Perrégaux, dans les HLM qui se trouvaient à coté des Halles. Elle faisait souvent du patin à roulettes dans l’avenue. J’aimerais beaucoup savoir ce qu’elle est devenue. Merci à ceux qui pourrons me donner de ses nouvelles.

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 10 mai 2011 à 20:51, par Francis HORTA

    j’aimerai avoir des nouvelles d’Aline BERNABEU de Perregaux
    elle etait l’amie de Jeannine RIPOLL de St denis du sig ;
    elles etaient internes toutes ls deux au Collège à MASCARA
    Aline a été enseignante dans les années 61 au Sig a l"Eole de filles
    Merci de me contacter fancis.horta@wanadoo.fr

    Répondre à ce message

  • Famille Mayzoué (Perrégaux) Le 7 août 2011 à 09:04, par Geneviève Lemmer

    Bonsoir,
    Je me permets de vous contacter, parce que j’aide à rechercher d’anciens de Perregaux qui auraient connu la famille Mayzoué.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    Geneviève Lemmer

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 15 août 2011 à 22:30, par Lulu

    Pourriez-vous me donner des renseignements sur la ferme Le Rancho ? et le nom des différents propriétaires.
    Je vous en remercie par avance

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 25 août 2011 à 11:24, par Lili

    Bonjour,

    Je suis tombée par hasard sur ce forum.

    Je suis la petite-fille de Gilbert GONZALES, fils de M. Gonzales qui était instituteur. Je ne sais pas où ils ont vécu exactement à Perregaux mais j’ai cru lire dans un des messages que mon arrière grand-père était une figure de la ville.

    J’aimerais aller sur les traces de mon grand-père (né en 1931) et lui ramener des clichés de ses racines, lui qui n’en parle presque jamais...

    Connaissez-vous une agence de voyages qui pourrait m’aider à organiser ce voyage ?

    En vous remerciant.

    Lili

    Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 21 septembre 2011 à 15:56, par PERILLAT

      bonjour,
      Je suis un perrégaulois, et j’ai la chance de partir demain matin pour Oran et Mohammadia à titre privé, c’est la première fois que je retourne là-bas, après 46 ans passés à Nantes. Vous pouvez vous connectez sur le site : L’HEUREUX TOUR", Mr Raymond ALDEGUER propose des voyages organisés régulièrement sur Oran et Perrégaux. raymondaldeguer@orange.fr
      cordialement
      s.perillat

      Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 18 décembre 2011 à 15:18, par fabienne SAINT-MARTIN

    bonjour,
    je m’appelle Fabienne SAINT-MARTIN, je suis la fille de FABRE Gilbert né en 1933 à PERREGAUX, fils du garde forestier, et d’huguette PEREZ, née également à PERREGEAU en 1934. Mon père est atteint de la maladie d’alzheimer, qui s’est installée progressivement, et aujourd’hui il est placé en les seuls souvenir précis qu’il possèdent sont ceux de sa jeunesse. Pourriez-vous m’aider à trouver des photos de PERREGAUX et notamment des photos de classe, ainsi que des photos de la maison forestière où habitaient mes grands parents.

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 5 janvier 2012 à 18:36, par Andre de perregaux

    Moi je suis aller à Perregaux en juin 2006 avec Raymond Aldeguer, et j’ en suis revenu trés heureux, bien sur beaucoup de choses ont changées, mais sa sentait le pays, la terre ou nous sommes nés. De la part les résidents actuels, je n’ est trouvé que des gens heureux et courtois envers nous. De toutes façons je n’ arrete pas de revoir mes photos et films. J’ ai rencontré des collegues de classe et nous avons été reçus par les du CFA pour visiter les ateliers et vraiment je n’ ai que du positif a dire... Merçi à tous ceux qui ont fait l’ effort de nous reçevoir, et je leur dis bonne année 2012. André. j’abitais cité Pierre Semard. (j’ ai pu voire et visiter ma maison, je l’ ai trouvée très petite, bizare....)

    Répondre à ce message

    • Enfant de Perregaux Le 4 mars 2012 à 09:46, par Dominique

      Né à Perregaux en 1950, je suis le fils de Camille Favier et d’Henriette Kermaidic. Mon père travaillait à la poste de Perregaux entre 1947 et 1950 peut etre ces noms vous disent ils quelque chose ? merci d’avance

      Répondre à ce message

      • Enfant de Perregaux Le 9 septembre 2012 à 22:06, par Carrillo michel

        J’ai été le gendre de M. emile Rivas, receveur des postes de Perregaux jusqu’en 1954.

        carrillo_michel@yahoo.fr

        Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 17 mars 2012 à 16:33, par Vinolo M

      Bonsoir !

      Ma grand-mére,Marie Chassériaud,habitait rue(ou cité) Pierre Semard,au bout de la rue...J’y ai passé mon enfance...Peut-on envisager d’y revenir(en voyage),sans crainte ?...Auriez-vous des photos ?...

      Marie-Noélle Née VIGNOLO

      Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 7 avril 2012 à 08:25, par djamil

    Je cherche amis dela rue Guynemer à Perrégaux.
    Des amis de l’école normale d’Oran ( 1964-1969).
    Mes élèves de Misserghin, car j’étais directeur de l’école de garçons.
    Je cherche un copain oranais qui jouait au hand ball avec son frère, Karoutcha ( je ne suis pas sûr de l’orthographe)
    wahrangina@yahoo.com

    www.lepetitfennec.com

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 15 avril 2012 à 21:58, par Bachir de Perregaux

    Bonjour ,je suis né le 18 mai 1952 à Perregaux (Mohammedia) je cherche la famille de Mr FRançois Iborra entrepreneur en travaux publics à Perregaux chez qui mon père feu Hamani a travaillé chez lui et ne cessait de parler de lui.pour toute personne qui connait cette personne peut me contacter pa email à cette adresse barigo52@hotmail.com. MERCI

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 2 juillet 2012 à 18:11, par Louis

    Bonjour, je suis fils, petit-fils et arrière petit fils de personnes ayant vécu à Perrégaux, famille Perez (photographe) et Bounous (Boucherie Charcuterie), si vous avez des infos ou des photos sur eux merci de me contacter.

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 3 septembre 2012 à 11:05, par sandrine

    bonjour ,je suis arriere petite fille et petite fille de pieds noirs ,ma grands mère sappelait ginette camenculi née en 1923 et le nom de jeune fille de mon arrière grand mère était garcia ,du peut que je sache mes arrieres grands parents avaient une entreprise de maçonnerie si quelqu un peut avoir des renseignements , je souhaiterai allez là bas si possible pour voir la terre de mes ancetres et mieux connaitre leur histoire ,leur vecu car j’ai très peu d élements ,merci !

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 4 novembre 2012 à 22:45, par Acem Djamil

    Notre ami Roger Portes de la rue Guynemer à Perrégaux, s’est éteint durant la nuit du vendredi passé (2 nov 2012 ), des suites d’une longue maladie. Je viens de perdre un frère. Nous nous téléphonions souvent. Paix à son âme, et que Dieu l’accueille dans son vaste paradis.

    Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 4 août 2014 à 14:23

      Bonjour Djamil je suis Josiane PORTES, la soeur de Roger PORTES je viens de recevoir ton message par mon cousin Paulo PORTES. Mon frère me parlait souvent de toi et tu était son grand ami (son frère). J’habite à Lorgues dans le même village que mon frère, j’ai eu la joie de pouvoir l’accompagner jusqu’au dernier moment je l’ai veillée toute la nuit du 1er au 2 novembre 2012 dans la prière et il s’est éteint dans la paix le 2 novembre 2012 (jour des morts) et je prie toujours pour lui. Qu’il repose au Paradis.

      Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 24 décembre 2012 à 19:03, par kuhlbach Fuster

    Né à Perrégaux, rue Guynemer, aimerais correspondre avec des habitants de Mohammadia, et aller revoir les lieux de mon enfance...
    ackprelude@hotmail.fr

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 30 décembre 2012 à 18:59, par VILLETTE

    Bonjour,

    Les grands parents de mon époux et de ma belle soeur sont de Perrégaux : grand mère Conception ERRERO née à Perrégaux en 1908, mariée à PERREGAUX en 1928 à Antoine GUIRAO. Je sais qu’ils ont eu deux enfants Antoine décédé en Algérie,et Françoise (Francine)ma belle maman née en algérie, décédée ce jour. Lors de rares conversations j’ai entendu parlé de Ferme Blanche, de l’école. Est-ce que ces noms de famille évoquent des souvenirs pour quelqu’un ?

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 4 février 2013 à 00:57, par Nicole SORS/GIRARDOT

    Bonsoir,
    j’ai reçu il y a trois jours un appel de Mr Belaoud de Perrégaus qui était aussi à Béchar, je n’ai pu avoir son adresse e-mail, j’espère qu’il lira mon message !
    J’en profite pour faire un coucou à Marie Noelle Vignolo, nous avions eu quelques contacts puis silence ! Une grosse bise de ma part.
    A tous mes amis de Perrégaux un amical bonjour !

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 6 février 2013 à 15:22, par pareja francis

    bonjour madame gonzalez oui j’ai fait mon service militaire a belfort et ensuite a lure ma mere vie toujours dans le nord et a 89ans’j’aimerais savoir qu’est devenue chantal paquetet,mon adresse francis.pareja@orange.fr

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 8 février 2013 à 10:38, par Anne-Marie

    A l’intention de Madame Villette qui a écrit un message plus haut.
    j’ai répondu le 13 janvier 2013 à Monsieur Villette sur le forum de L’ENO. sans réponse à ce jour.
    J’ai très bien connu la famille GUIRAO Antoine. Nous étions voisins.
    Pour plus de renseignements : amburluq@gmail.com
    Perrégauloisement votre

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 8 mai 2013 à 15:15, par Bekenniche

    Je suis le fils de chouli zohra.elle est nee en 1934 à perregaux.elle habitait en face du parc communal.elle etait à l école avec beaucoup de françaises.je voudrai les conaitre afin de pouvoir les mettre en contact avec elle.moi j habite à marseille mais elle habite toujours perrégaux.son pere avait un surnom Bourouba.ses freres.Athmane-miloud décédé-Nour-eddine décédé- Benaouda.ses soeurs.fatiha-khouira.Merci de me contacter.

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 27 octobre 2013 à 08:22, par Sabah Christiana

    Bonjour, une autre bouteille à la mer ! Maman me parlait d’un moulin où elle vivait avec sa famille, petit pont passant au dessus d’un canal d’irrigation, grenadiers, citronniers en fleurs, oliviers etc... Ma grand-mère s’appelait Gregoria Campillo, son mari Gines Campillo. Maman parlait d’un barrage qui avait cédé et que tout était inondé Quelqu’un aurait-il entendu parlé de ce moulin ? Merci à tous.

    Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 1er mai 2016 à 16:18, par Granier

      Bonjour, Ce moulin était-il situé près de l’école Marie Curie ?

      Répondre à ce message

    • Le village de Perrégaux Le 17 juillet 2016 à 22:54, par Granier

      Bonjour, Il y avait un moulin à Perrégaux qui se trouvait au pied de la colline des Planteurs, près de l’école de filles Marie-Curie et des Irrigations.

      Il y avait en effet un canal d’irrigation dans ce coin.

      On peut voir ce moulin sur les photos aériennes de Perrégaux si c’est bien celui dont vous parlez. Mais il me semble que la famille qui habitait là s’appelait Valéjo.

      Un des membre de cette famille avait été blessé par un fellagha juste devant l’école Marie-Curie.

      Répondre à ce message

  • Jean Memoz de 1958 à 1962 Le 4 septembre 2014 à 18:23, par GEORGES

    Bonjour à toutes et à tous,

    J’ai vécu à Jean Mermoz du 1er septembre 1958 au 15 juillet 1962.

    Mon prénom est Georges. Ma soeur se prénommait Anne Marie et mon frère Jean ¨Paul.

    Mon père était gendarme à la caserne qui se situait entre le village et le douar, juste en face du stade.

    Je cherche le nom de cet instituteur que j’ai adoré et qui faisait classe aux CM1 et CM2. J’ai aussi fréquenté le collège à Perregaux.

    Le maire du village à l’époque s’appelait monsieur Alvarez et le prénom de mes ami(e)s de l’époque étaient : Christophe, Henri, Mohamed, Djilali, Cyril, Bernadette, et Claudine.

    J’étais ému aux larmes en lisant tous les posts qui précèdent le mien.

    Si certains ont des photos de Jean Mermoz (avant ou maintenant) je suis preneur tant j’ai aimé cet endroit.

    Répondre à ce message

    • Jean Memoz de 1958 à 1962 Le 2 janvier 2015 à 13:57, par ODE Robert

      Bonjour. Je m’appelle Robert Ode et j’habitais a JEN MERMOZ à cette époque. Je ne me souviens pas de vous mais je peux vous apporter quelques éléments de réponse. Je suis le mari de Maryse Brunel dont le papa était gendarme à Jean Mermoz et je suis par ailleurs le beau frère de Claudine que vous citée. A bientôt.

      Répondre à ce message

  • Le village de Jean Mermoz Le 3 janvier 2015 à 20:59, par Robert Ode

    Bonjour. Pouvez vous me contacter à mon adresse mail robertode@orange.fr

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 5 janvier 2015 à 22:50, par GEORGES

    Bonjour Robert.

    Merci d’avoir répondu à mon message. Je ne pensais pas avoir de réponse.

    Je me rappelle très bien de Maryse qui est la petite soeur de Claudine.

    Mon nom est Georges LERIN.

    Je pense que Claudine se souviendra.

    Je me souviens très bien de son père et de sa mère.

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 13 septembre 2015 à 22:50

    bonjour A Alphonse et la famille Ederline

    Répondre à ce message

  • Le village de Perrégaux Le 28 juillet 2016 à 10:12, par GRANIER

    Bonjour à tous,

    Est-ce que quelqu’un aurait connu Michelle Alvarez ?

    En 1960 elle habitait à Perrégaux, dans les HLM qui se trouvaient à coté des Halles. Elle faisait souvent du patin à roulettes dans l’avenue. J’aimerais beaucoup savoir ce qu’elle est devenue.

    Merci à ceux qui pourrons me donner de ses nouvelles.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article