La Sigoise
La vie à Saint-Denis du Sig en oranie (Algérie) de 1845 à 1962.

Accueil > Iconographie > Saint-Denis du Sig > Les barrages & l’Oued Sig

Les barrages & l’Oued Sig

lundi 1er mai 2017

Le Petit barrage (barrage déversoir) :
1845 : fin du barrage
1958 : surélévation de 6,50 m portant la réserve à 3,000,000 m3

Grand barrage dit "des Cheurfas" :
à 17 km en amont du premier (barrage "masse") de 17,000,000 m3
1873 : debut des travaux
1880 : fin travaux
Le mur de soutènement est de 100 m de long, 22 m d’épaisseur à la base, 20 m de hauteur
1883 : mise en service
1885 : il est rempli en totalité
08/02/1885 vers 5 heures du soir : suite à des pluies torrentielles, les terrains de la rives droite cèdent & rupture du Grand barrage puis du Petit barrage qui cède a son tour. Une vingtaine de maisons s’écroulent. Grâce au courage du caïd des Cheurfas Mohamed Ben Mustapha qui n’hésita pas a crever son cheval pour annoncer la nouvelle. Une partie de la population s’enfuit vers le sanctuaire de Notre-Dame.

La reconstruction
1890 : les fondations sont terminées
1893 : 16,000,000 m3, longueur 160 m, hauteur 29 m, largeur à la base 32 m, largeur de la plate forme 4 m
1927 : résiste à l’hiver où à une lame d’eau de 1,80 m se déverse au dessus
1936 : consolidation, 37 câbles métallique disposé tout les 4 m le long du déversoir, tiré chacun à 1,000 t

Un petit barrage voûté de 6 m de haut & 70 m de long construit à 300 m en aval protège le pied de l’édifice contre les affouillements consécutifs aux déversements

Au barrage d’Ain-Cheurfas

JPEG - 346.6 ko
En 1935, les ouvriers du barrage d’Ain-Cheurfas ou de Bou-Hanifia avec Bérenguer Joseph (à gauche au 1er rang à genoux)
JPEG - 308.7 ko
En 1935, les ouvriers du barrage d’Ain-Cheurfas ou de Bou-Hanifia avec Bérenguer Joseph (le 2ème de droite à gauche debout)
JPEG - 1.5 Mo
Une photo de 1935/38 prise sous le barrage d’Ain-Cheufas

Photos prises par un étudiant métropolitain ayant passé 2 mois à Saint-Denis du Sig pendant l’été 1959

JPEG - 142.2 ko
Aïn Cheurfas
JPEG - 175.3 ko
Barrage Aïn Cheurfas
JPEG - 254.8 ko
Barrage du Sig
JPEG - 306 ko
Chasse : vanne de fond
JPEG - 261.9 ko
Le Djebel Aïn Cheurfas
JPEG - 270.7 ko
Ecrasement de la chasse

info portfolio

Le Barrage du Sig en 1910 Le Barrage du Sig en 1910 Le canal irrigation en 1910 Le Grand Barrage en 1920 L'écluse du Grand Barrage en 1900 Le Petit Barrage en 1950 L'Oued Sig Le canal d'irrigation en 1910 Le Barrage du Sig en 1956 Le Barrage des Cheufas Le barrage des Cheurfas Le Petit barrage Vue générale du barrage vers 1925 Le Filtre Le barrage des Cheurfas en 1960 Le Barrage du Sig Le Barrage du Sig Le Petit Barrage du Sig La rivière du grand Barrage du Sig Le Barrage du Sig Le Grand Barrage du Sig Le Petit Barrage du Sig L'oued Sig (en crue) à proximité de Sig (Algérie). Sur ses berges, des (...) Le Petit Barrage

9 Messages

  • Les barrages & l’Oued Sig Le 10 mars 2008 à 00:35, par yoande palacio

    pour la mémoire de mon grand-père, garde barragiste après la guerre 14-18 jusqu’en 1940 (?), Monsieur antoine PEREZ, un homme digne et courageux, merci pour pour ces photos et articles. Pour ma mère âgée de 90 ans aujourd’hui, Jeanne, et sa soeur, antoinette. Le barrage des Cheurfas a été leur berceau et terrain de jeux pendant leur enfance jusqu’ à l’âge adulte. Elle y ont vécu une enfance rude et douce à la fois. Elles en parlent encore et souvent de "leur barrage". Alors ce sera avec beaucoup d’émotion que demain je leur annoncerai que le nom de Antoine PEREZ est écrit sous une photo du site..... UNE BOUTEILLE A LA MER.... Yolande Palacio. mayopa@hotmail.fr

    Répondre à ce message

    • Les barrages & l’Oued Sig pour Yolande Palacio Le 16 juin 2008 à 13:50, par mestour

      Il est inutile que décrire en détail ce site merveilleux des Cheurfas avec son majestueux barrage ,fierté des sigois, aire de jeux , de pique-niques bien arrosés ,de rêveries, de siestes à l’ombre d’arbres majestueux ,de promenades en barque , de parties de pêche mouvementées .
      C’est grâce à la vigilance et au dévouement de nos valeureux pionniers -architectes-ouvriers -gardiens-(pieds noirs et arabes) que cet édifice hydraulique a pu voir le jour et nourrir notre vaillant oued sig en eau limpide et claire où bambins ,nous nous ébattions insouciants jusqu’à la tombée de la nuit :c’était notre mer , notre plage à nous et on l’aimait .
      Nul ne contredira ses propos pleins de nostalgie de cet épisode de vie et de joie .

      Répondre à ce message

    • Les barrages & l’Oued Sig Le 7 février 2010 à 11:30, par Navarro Jean-Pierre

      Bonjour Chère Yolande,
      Après notre triste rencontre du 2 janvier et un petit coup de fil à ta Maman, je souhaiterais entrer en contact avec toi. Je te communique mon adresse jeanpierrenavarro@sfr.fr en espérant que tu liras très bientôt ce message. J’ai du mal a admettre la disparition de Georgy. Je t’embrasse.
      Ton cousin, Jean-Pierre

      Répondre à ce message

    • Les barrages & l’Oued Sig Le 27 mars 2012 à 00:05, par Yahiaoui Farid

      Bonjour
      Tout d’abord je souhaite une longue vie pour ta mère de bonheur et de prospérité et surtout les années qu’elle a vécu dans ce petit coin de paradis de Cheurfas.
      Je suis Ingénieur algérien chargé de la surveillance des barrages d’Algérie ; certes grâce à ces pionniers qui on bâti et défriché les zones difficile pour les rendre des terres riches. le paysage est resté le même jusqu’au barrage de Bouhnifia.
      Nous avons construit un grand barrage à la place de l’ancien ouvrage suite à un envasement très avancé.
      Salutations Distinguées

      Répondre à ce message

    • Les barrages & l’Oued Sig Le 12 juin à 11:11, par Mohammed Larbi Daho Bachir

      Impassible, le barrage des Cheurfas continue de recueillir les eaux de pluie et se fiche pas mal de l’histoire des hommes. Une page est tournée ; il faut faire avec.

      Répondre à ce message

  • Les barrages & l’Oued Sig Le 12 mars 2008 à 09:46, par Norbert Berenguer

    Je m’associe à Yolande Palacio pour dire aussi un grand merci pour l’incorporation de ces belles photos du barrage d’AÎN CHEURFAS et de ses alentours ; On peut se rendre compte et être fier de l’œuvre accomplie par nos anciens, de toutes communautés, sur cette terre que nous aimons tant.

    Répondre à ce message

  • Les barrages & l’Oued Sig Le 30 décembre 2009 à 18:22, par Norbert Berenguer

    Voilà près de deux ans qu’ont été incorporé ci-dessus deux photos représentant les ouvriers du Barrage d’Ain-Cheurfas en 1935 environ (parmi eux se trouve mon père, le premier à genoux à gauche sur l’une des photos) ! … Or, à ce jour, personne ne semble encore avoir identifié les autres ouvriers qui sont la mémoire concrète de cette grande réalisation ?

    Je sollicite donc l’attention de tous les « anciens » ou des plus jeunes pour essayer de mettre un nom sur ces « pionniers » ! … Ils méritent que leur nom soit mentionné et conservé ! … Du moins c’est mon avis ! ...

    Je profite de l’occasion pour demander à Eric de joindre une autre photo, prise elle aussi dans ces années là (1935/38) sous le barrage (et où 4 personnes me sont inconnues) ! … Peut-être quelqu’un reconnaitra t’il un parent ou un ami ?

    Répondre à ce message

    • Les barrages & l’Oued Sig Le 15 avril 2015 à 18:30, par Norbert BERENGUER

      Je réitère ma supplique de 2009 relatives aux ouvriers ayant participé à construction du barrage ; il semble très étonnant que personne ne puisse mettre des noms sur les ouvriers présents sur ces photos ??? … Ces « pionniers » des années 1930 méritent, à mon sens, que leurs noms soient mentionnés, ne pensez-vous pas ?
      Je viens de découvrir 3 photos du barrage datant du début des années 1950, : je vais les adresser à Eric, pour cette rubrique, s’il les veut ?

      Répondre à ce message

  • Les barrages & l’Oued Sig Le 25 janvier 2012 à 15:06

    Bonjour,
    Pour aller de la ville au petit barrage, en se promenant sur le chemin du petit barrage, qui se souvient de la ferme de José Munoz Zaragosi et Anna Maria Pascual Perez ? Cette jolie petite bâtisse dresse encore fièrement son joli toit sur le Net.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article